Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/01/2015

Je suis Charlie, juif, policier, c'est-à-dire Français !

Le "savoir-vivre ensemble" et la "liberté d'expression", piliers de la République française, l'emporteront sur le terrorisme, quelques que soient les attaques à venir, tant que nous serons tous soudés autour de nos idéaux : "liberté, égalité, fraternité". Mais il faut être conscient que la France est en guerre contre les fanatismes depuis une dizaine d'années, au Mali, en Syrie, en Irak, en Afghanistan. La guerre peut aussi s'exporter  sur notre territoire, nous le savions déjà, mais nous en avons eu la preuve flagrante.

Après ce magnifique moment d'émotion collectif, nous allons devoir tous nous poser les questions essentielles. Comment mieux se défendre face au terrorisme ? Comment mieux éduquer et informer  nos enfants (puisque les trois djihadistes étaient des enfants français) ?  Comment mieux se parler et se comprendre entre français, quelques soient nos croyances ou notre athéisme ? Comment mieux faire vivre la liberté d'expression ?

Le sursaut ne doit pas durer le temps d'une manifestation. A chacun de participer au débat public, à son niveau. Et n'oubliez pas : lisez les journaux, ceux qui flattent vos convictions, comme ceux qui les ridiculisent, c'est aussi cela respecter la liberté d'expression. Mercredi prochain, quand vous achèterez Charlie hebdo, prenez également Le Figaro, Le Point, L'Express, Le Monde, Libération, etc...

 Vive la France, vive la République !

10922689_631246357019311_8561289824810341363_n.jpg

 

10/01/2015

Résolutions 2015 (Café Maeva au Marché de Papeete)

Voici quelques idées trouvées sur le tableau du café Maeva, au 1er étage du Marché de Papeete.

DSC01083.JPG

Sashimi de thon-frites (roulotte devant la mairie de Paea)

DSC_9288.JPG

08/01/2015

La Dépêche de Tahiti rebaptisée "Le Charlie de Tahiti" pour son édition du jeudi 8 janvier 2015

La rédaction de la Dépêche de Tahiti n'a pas fait les choses à moitié pour ce numéro du jeudi 8 janvier 2015. Le nom du quotidien a été changé pour devenir "Le Charlie de Tahiti" et 7 pages spéciales ont été consacrées à l'événement ainsi que la Une. L'onde de choc et l'émotion face à ce carnage ont aussi atteint le fenua, dès mercredi matin.

10906328_889276724445865_147539768775525465_n.jpg

Des centaines de Polynésiens se mobilisent pour la liberté d'expression, place Tarahoi

10905991_10152718148400168_7650779912986936768_n.jpg

 

10906409_10152718148710168_2250511692238048656_n.jpgPhotos Taimana Ellacott

 

10402375_801801879891647_3454999750050598943_n.jpg10896929_801801983224970_8745926949659110604_n.jpg

"Je préfère mourir debout que vivre à genoux" (Charb)

10922779_10153000981004806_103959048570814627_n.jpg

La France sous le choc (dessin de Duverdier)

10891933_762818087140381_1520473527472871725_n.jpg

Un dessin dans l'esprit Charlie Hebdo pour rendre hommage à Cabu, Wolinski, Charb et Tignous

 

10897011_1046943388664520_8510386417450437388_n.jpg