Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/05/2013

Mauruuru à la troupe de Melting potes - Te hoa fa'arapu, de Gérald Mingo

Vendredi dernier, je suis allé découvrir au petit théâtre la pièce Melting potes, écrite, mise en scène et produite par Gérald Mingo, un comédien et homme de culture très célèbre au fenua, qui a notamment repris des grands classiques de Molière ou des comédies musicales modernes comme le Kit Kat Klub. Cette fois-ci, il a décidé de monter une pièce qu'il a écrite à partir de ses années d'expérience à Tahiti sur les travers des popa'a qui débarquent au fenua mais aussi sur les petits défauts des Polynésiens, avec beaucoup d'affection pour tout le monde. J'ai passé un moment très agréable à rire de scènes aussi cocasses les unes que les autres, interprétées par une troupe d'amateurs aguerris. Même si les dialogues sont parfois de qualité inégale, ces sketchs racontent des moments que tout le monde vit ou a vécu à Tahiti, les repas qui n'en finissent plus (le maa est un moment sacré), les moqueries entre popa'a et Polynésiens, l'accent risible des nouveaux arrivés, et je n'en dirai pas plus pour ne pas déflorer la pièce. La salle a ri de bon coeur à chaque sketch, et je me suis rendu compte qu'il me manquait encore quelques mots tahitiens de tous les jours pour en comprendre certaines scènes. Il faut bien les 4 années qu'on donne aux fonctionnaires pour s'intégrer complètement dans le paysage... et je n'en suis qu'à un an et demi. En tout cas, mauruuru à toute la troupe pour l'excellent vendredi soir que j'ai passé en leur compagnie. Et j'ai conclu la soirée comme il se doit, en allant manger un canard aux milles délices à la roulotte "Chez Mamy", place Vaiete...

 

melting-potes-3[1].jpg

 

5462940-8150781[1].jpg

5462940-8150781[1].jpg

 

212186_art2_09_img_0[1].jpg

 

12/12/2011

Les Intouchables... made in tahiti

Vu sur la route de la ceinture à Papara. La solidarité est une des bases de la société polynésienne. Ici, la crise sévit et pourtant peu de gens sont à la rue. Les familles se serrent les coudes. Et les personnes handicapées ne sont pas seules, comme le montre cette photo. Un cycliste accompagne et sécurise son ami en fauteuil électrique...

DSC_0508.JPG