Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/01/2015

Sashimi de thon-frites (roulotte devant la mairie de Paea)

DSC_9288.JPG

08/01/2015

La Dépêche de Tahiti rebaptisée "Le Charlie de Tahiti" pour son édition du jeudi 8 janvier 2015

La rédaction de la Dépêche de Tahiti n'a pas fait les choses à moitié pour ce numéro du jeudi 8 janvier 2015. Le nom du quotidien a été changé pour devenir "Le Charlie de Tahiti" et 7 pages spéciales ont été consacrées à l'événement ainsi que la Une. L'onde de choc et l'émotion face à ce carnage ont aussi atteint le fenua, dès mercredi matin.

10906328_889276724445865_147539768775525465_n.jpg

Des centaines de Polynésiens se mobilisent pour la liberté d'expression, place Tarahoi

10905991_10152718148400168_7650779912986936768_n.jpg

 

10906409_10152718148710168_2250511692238048656_n.jpgPhotos Taimana Ellacott

 

10402375_801801879891647_3454999750050598943_n.jpg10896929_801801983224970_8745926949659110604_n.jpg

"Je préfère mourir debout que vivre à genoux" (Charb)

10922779_10153000981004806_103959048570814627_n.jpg

La France sous le choc (dessin de Duverdier)

10891933_762818087140381_1520473527472871725_n.jpg

Un dessin dans l'esprit Charlie Hebdo pour rendre hommage à Cabu, Wolinski, Charb et Tignous

 

10897011_1046943388664520_8510386417450437388_n.jpg

 

Hommage aux victimes de Charlie Hebdo : Tahiti se mobilise pour la liberté d'expression

Manifestation silencieuse ce mercredi soir à 17h30, place Tarahoi à Papeete. Toutes les rédactions des médias locaux (La Dépêche, Tahiti-Infos, TNTV, Polynésie première) ont appelé à soutenir la liberté d'expression.

1505225_752052918234968_1877229273045366126_n.jpg

07/01/2015

Automobilistes : faites attention à ne pas trop regarder le lagon !

Quand on arrive à Tahiti et qu'on emprunte la route de ceinture, on roule parfois à quelques mètres du lagon, avec une vue très intéressante. Il est parfois difficile de se concentrer sur la circulation... La preuve en images au PK27,7 sur la côte Ouest (Papara). Néanmoins, les quelques voitures qui finissent dans le lagon chaque année sont souvent dues à l'alcoolémie du conducteur. DSC_8426.JPG

DSC_8411.JPG

 

 

DSC_8414.JPG

 

 

DSC_8422.JPG