Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/10/2012

Le magret de thon

Ici, on mange plus de poisson que de viandes, et le thon est roi, cuisiné de toutes les façons. Voici le magret de thon, aussi appelé le "chaud-froid". Délicieux. On peut l'acheter aux roulottes (environ 1200 Fcfp, soit 10 euros, avec une portion de légumes) ou comme ici, au magasin de quartier (préparé par un traiteur, et vendu sans légumes, 950 Fcfp, soit 8 euros).

DSC_1715.JPGDSC_1717.JPG

08/10/2012

Les chips de Tahiti

Une société du fenua propose des chips préparées avec des produits locaux : le uru (l'arbre à pain), la taro (tubercule alimentaire), le tarua (proche du taro) et le umara (patate douce). C'est bon et surtout c'est naturel, ce n'est pas bourré de sel et de matières grasses comme les chips habituelles. C'est un des nombreux exemples de productions locales qui marchent, comme également les yaourts Sachet, le vin de Tahiti de Rangiroa, etc etc.

DSC_0006.JPG

DSC_0007.JPGDSC_0009.JPG

Test culinaire : l'igname

Nous avons testé l'igname, un légume très présent ici. C'est un féculent. Il en existe plusieurs espèces. Son goût se rapproche de celui de notre pomme de terre, quoique plus sucré, sa texture est plus dense et la couleur de l'espèce que nous avons achetée est déconcertante. J'ai été le seul à en reprendre.

Pour info : L’ igname est une culture alimentaire tropicale importante. Ses tubercules riches en amidon constituent un aliment de base dans de nombreuses régions. Dans leurs zones d’origine, les ignames ont souvent une forte valeur culturelle et sont l’objet de rites agraires. Les tubercules de certaines espèces sont utilisés dans les pharmacopées traditionnelles et par l’industrie pharmaceutique, comme source de cortisone et de progestérone

L’igname remplace de façon originale la pomme de terre ou la patate douce. C’est un légume exotique qui fournit plusieurs vitamines et minéraux. Les antioxydants qu’elle contient procureraient aussi plusieurs bienfaits sur la santé.

Photo : cet igname devient violet à la cuisson.

igname.jpg

30/09/2012

On a tout à Tahiti, même le chocolat Milka

Ici, les distributeurs Carrefour, Casino et U sont implantés et toutes les grandes marques peuvent être achetées, à des pris polynésiens bien sûr (entre 2 et 4 fois le prix métropolitain). Pour ceux qui ne peuvent pas survivre sans chocolat, voici la pub Milka sur un camion de livraison (photo prise à moorea).

DSC_0216.JPG

30/12/2011

Les pamplemousses de Tahiti

Je redécouvre certains fruits depuis que je vis au fenua. Les bananes ont du goût ici et que dire des pamplemousses. Il ne s'agit plus d'un fruit amer mais sucré ! Rien à voir avec le fruit de métropole que tous les enfants redoutent d'avoir en dessert à la cantine.

1096638968.jpg

12/12/2011

Le nouveau Mac Do de Taravao

Taravao, ville située à l'entrée de la Presqu'île (Tahiti Iti), est en plein boom économique. C'est bien la seule ville dans ce cas en ce moment. Le Mac Do qui vient d'ouvrir en octobre, est le symbole de son développement. Une station essence est en cours d'installation, des nouveaux commerces naissent chaque mois et en plus de deux Champion déjà présents, un hyper Carrefour devrait ouvrir ses portes fin 2012. Voir le site de la commune (Taravao appartient à la ville de Taiarapu-est qui regroupe 3 autres communes) : http://www.taiarapu-est.pf/

DSC_0481.JPGDSC_0475.JPGDSC_0480.JPGDSC_0479.JPG

08/12/2011

Moorea : un pique-nique sur le motu

Certaines compagnies proposent pendant leur balade des repas cuits au four tahitien, mais c'est bien plus cher. Là nous avions choisi une compagnie charter. On s'est quand même régalé avec le poisson cru, les poissons et viandes grillés en grande quantité. Des tables nous attendaient sur le motu, pour manger confortablement (malgré le vent). Ci-dessous quelques étapes de la préparation du poisson cru et des grillades et le repas. Un moment convivial et sympathique comme on en vit beaucoup au fenua.

DSC_0383.JPGDSC_0390.JPG

DSC_0394.JPGDSC_0392.JPGDSC_0352.JPGDSC_0380.JPGDSC_0398.JPGDSC_0404.JPG

Moorea : comment ouvrir la noix de coco en quelques gestes

Pendant une excusrion en bateau, le guide montre toujours comment ouvrir une noix de coco. Il faut déjà se débarrasser de la "bourre". C'est une opération quasi impossible à réaliser à la main ou même à l'aide d'un couteau. La meilleure solution est de l'empaler sur un pieu fixé dans le sable, afin d'enlever cette peau coriace, épaisse de plusieurs centimètres. Ensuite, il faut s'armer d'un morceau de bois pour  percer la noix au niveau de la « bouche » située en dessous des « yeux » (identifiés par 3 petites taches sombres présentes à la base de la noix). Une fois la coque percée, l'eau de coco est recueillie dans un bol. Et on peut ensuite gratter la pulpe et la manger. On peut aussi faire du lait de coco avec la pulpe pressée en grande quantité. Ce lait est utilisé dans de nombreux cas. Pendant cette journée, il a permis de préparer le poisson cru.

DSC_0528.JPG

DSC_0535.JPGDSC_0537.JPGDSC_0538.JPGDSC_0540.JPGDSC_0549.JPGDSC_0544.JPG