Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/03/2014

Roulotte casse-croûte... et bonbons

Certains roulottes ont l'autorisation de s'installer aux abords des écoles, pour vendre casse-croûte, boissons, biscuits et bonbons, au mépris de toute règle de santé publique. C'est la tradition, car ici les enfants prennent rarement un petit' déj à la maison. Les parents leur donnent 100 ou 200 Fcfp pour acheter une bricole à l'extérieur. Depuis deux ans, le problème de l'obésité infantile commence à être pris en compte.  Le Pays a demandé aux écoles maternelles de mettre en place des collations équilibrées (au frais des parents) et de nombreuses directrices d'écoles demandent un droit de regard sur les produits vendus par ces roulottes. Ce n'est pas le cas sur ce cliché, une variété impressionnante de bonbons est bien mise en évidence.

DSC_9016.JPG

 

DSC_9019.JPG

28/01/2014

Dimanche, c'était ma'a tahiti à Pirae

Chaque dimanche, de nombreux restaurants et roulottes vendent le ma'a Tahiti, des spécialités locales traditionnelles cuites au four polynésien. Une amie de ma femme nous avait conseillé un restaurant de Pirae (face à l'OPT). Dans les assiettes, il y avait du pua choux (porc), du poulet fafa (poulet aux épinards locales), Autour de l'assiette, on pouvait se régaler avec du uru (arbre à pain), du taro (féculent), de l'ipo (le pain local), de la banane fei (banane légume, cuite, orange), et de la banane sucrée. Dans deux autres assiettes, on nous a servi le poisson cru et le fameux fafaru (poisson macéré), deux mets qu'on pouvait redemander à volonté. En dessert, nous avons mangé du poe à la papaye, à la banane et au pain perdu. Le lait de coco et le mitihue servaient de condiments. On pouvait les mélanger à sa guise avec les légumes (taro, uru, ipo, bananes), en utilisant les doigts comme le veut la tradition ou avec la fourchette. En accompagnement, une bière Hinano (d'autres clients buvaient du vin rouge). Après un tel repas, impossible de manger quoi que soit d'autre dans la journée. Le prix : 2500 Fcfp, soit 20 euros, hors boisson. Un "must" à déguster quand on vient au fenua (photos prises avec le téléphone portable, désolé pour la qualité).

2-ma'a tahiti.jpg

 

ci-dessous, le fafaru : l'odeur est assez obsédante et repoussante, mais quand on fait l'effort de goûter, on découvre une chair tendre et très salée.

3-fafaru.jpg

 

Les poe à la papaye, à la banane et au pain perdu.

4-dessert.jpg

13/10/2013

Dans la Dépêche Dimanche : la tour d'aubergine au thon, parmesan et à la compotée de tomates du chef de l'Akwaba (Papeete)

Demain, dans la Dépêche Dimanche, découvrez la recette de la tour d'aubergine, au thon, parmesan et à la compotée de tomates, signée Daniel Mure, chef du restaurant l'Akwaba (Papeete). Il raconte également dans son interview les secrets de sa cuisine à base de saveurs du monde et de produits locaux ainsi que son parcours hors norme de cuisinier globe-trotter.

DSC_6262.JPG

19/03/2013

Vidéo - 1er festival du uru (le fruit de l'arbre à pain) à Tahiti

Le 1er Festival du uru a été inauguré jeudi 14 mars à la Maison de la culture à Papeete. Des dégustations du fruit de l'arbre à pain sous forme de chips, gratins, purée, pain, ... ont ravi les papilles des premiers visiteurs. Des représentants de l'Etat et du Pays ont également fait honneur aux plats présentés. Des conférences techniques sur la culture du uru, ses variétés, sa transformation, ont aussi été présentées. L'évènement, organisé par le ministère de l'Agriculture pour promouvoir cet aliment, se tient jusqu'à samedi. (vidéo La Dépêche de Tahiti)

12/03/2013

Atelier de cuisine avec Teheiura, les 14 et 15 mars à Auchan Béziers

Dans le cadre des animations du magasin Auchan à Béziers (Hérault), le aito de Taha'a Teheiura animera deux ateliers de cuisine, cette semaine : jeudi matin 14 mars, séance privée avec une classe pour l’intégration scolaire (Clis) de Servian. Vendredi 15 mars, de 16 h 30 à 19 h, Teheiura réalisera des plats exotiques que le public pourra déguster et proposera une séance de dédicaces photos. A ne pas rater car Teheiura est avant tout un cuisinier et ses spécialités tahitiennes sont un régal ! (Teheiura propose aussi ses services aux particuliers sur le site : http://www.chef-teheiura.com/)

13[1].jpg

 

 

 

 

04/02/2013

Vente de "uru" et mangues sur le bord de la route

Le long de la route de ceinture, on peut acheter des fruits et légumes sur des stands. Ici, il s'agit de uru (fruit de l'arbre à pain, un féculent) et de mangues, au pk 23,6. La plupart du temps, des adultes (ou des enfants le week-end) s'en occupent, mais il arrive souvent qu'il soit désert. On se sert, on laisse le billet de 500 Fcfp ou quelques pièces.

En ces temps de crise et sachant que l'allocation chomage n'existe pas ici, ce type de ventes permet à des familles de survivre, en attendant des jours meilleurs. D'autres familles qui travaillent mais gagnent le SMIG arrondissent les fins de mois (ici seuls les fonctionnaires locaux et expatriés ont des salaires indexés, qui permettent de faire face au coût exorbitant de la vie). 

En Polynésie française, près de 25 % de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté (fixé à 50 000 Fcfp, soit 400 euros). Ces stands sont malheureusement de plus en plus nombreux en ce moment.

A noter également que d'autres personnes déposent carrément des fruits en bord de route et les laissent gratuitement à disposition des passants. Pendant la saison des pluies, la production des arbres est tellement incroyable que, même quand on a donné des fruits à ses voisins et ses amis, il en reste encore. Plutôt que de gâcher, certains préfèrent les offrir ainsi. Ainsi va la vie au fenua

P2020028.JPGP2020026.JPG

24/01/2013

Les Ferrero Rocher, un produit de luxe au fenua

A Noël dernier, nous avons quand même acheté une boîte de Ferrero Rocher pour faire plaisir aux enfants, mais à quel prix : 20 euros ! C'est un véritable produit de luxe au fenua.

PC220504.JPG

 

19/11/2012

La carcasse de veau

C'est le produit de base lors d'une bringue ou une fête familiale. La carcasse de veau arrive surgelée de Nouvelle-Zélande. Il faut compter 5 à 6 heures de cuisson à la broche. C'est délicieux, j'en ai goûté récemment...

 PB170496.JPG