Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/05/2013

Le monument aux morts et ses tiki à Atuona (Hiva Oa, Marquises)

DSC_0915.JPG

DSC_0913.JPGDSC_0912.JPG

Vue aérienne de la baie de Taaoa (Hiva Oa, Marquises)

DSC_0546.JPGDSC_0545.JPGDSC_0547.JPG

08/05/2013

La plage de Taaoa (Hiva Oa, Marquises)

Avant de venir aux Marquises, j'avais entendu plusieurs fois qu'il n'y avait pas de belles plages. Quel cliché ! Cette plage en est un contre-exemple. On peut s'y baigner. Bien sûr on ne s'y étalera pas pour bronzer car les nonos et autres moustiques peuvent attaquer rapidement et il n'y a pas autant de sable blanc qu'à la pointe Matira (Bora Bora), mais c'est un bonheur de profiter de cette plage, où des pêcheurs garent leurs pirogues...

DSC_0517.JPGDSC_0534.JPGDSC_0520.JPG

L'église catholique de Taaoa (Hiva Oa, Marquises)

 

DSC_0497.JPG< DSC_0512.JPGDSC_0507.JPGDSC_0510.JPGDSC_0514.JPG

Déjà un cheval sur le terrain de foot de Taaoa (Hiva Oa, îles Marquises)

Les chevaux font partie du patrimoine et de l'image marquisienne. En allant se balader dans le village de Atuona, près de la plage, nous tombons sur un terrain de foot à l'herbe appétissante pour ce cheval..

DSC_0494.JPG

La tombe de Paul Gauguin au cimetière de Hiva Oa (Marquises)

La tombe de Paul Gauguin est moins fleurie et entretenue que celle de Jacques Brel. Il faut dire que le chanteur belge n'a laissé que des bons souvenirs auprès de la population alors que l'artiste maudit a engrossé quelques jeunes filles en fleur et leur a transmis la syphillys... Même s'il y a un centre culturel Gauguin sur l'île, sa réputation dans la population marquisienne n'est pas à la hauteur de sa cote auprès des collectionneurs d'art et c'est un euphémisme. Paix à son âme.

DSC_0566.JPGDSC_0567.JPGDSC_0568.JPG

Hiva Oa (Marquises) - La tombe de Jacques Brel

J'ai passé trois jours à Hiva Oa en janvier 2013. J'ai discuté avec quelques personnes du cru et tous avaient un mot gentil pour Jacques Brel, cet homme qui voulait vivre comme tout le monde ses dernières années de sa vie. Il s'est posé à Hiva Oa après un tour du monde en voilier, puis s'est acheté un avion et a rendu des milliers de services aux habitants, ses amis, quand il se rendait à Tahiti. Il se transformait en livreur de fret, de courriers, de médicaments et prenaient des passagers gratuitement autant qu'il le pouvait. Beaucoup des habitants gardent un souvenir ou même un objet de lui. Une habitante m'a même avouée garder toujours dans sa poche le briquet qu'il lui avait offert. Hiva Oa n'oublie pas Jacques Brel. Il y a la tombe toujours bien décorée aussi par les fans qi viennent du monde entier, mais il y a aussi à Atuona, une fresque ou encore un centre culturel avec son avion restauré (je n'ai malheureusement pas pu le visiter pendant mon séjour). Voici quelques photos de cette tombe qui a vue sur l'océan.

DSC_0580.JPGDSC_0577.JPGDSC_0561.JPGDSC_0555.JPGDSC_0554.JPGDSC_0556.JPGDSC_0557.JPGDSC_0573.JPGDSC_0576.JPGDSC_0579.JPG

 

Fresque "gémir n'est pas de mise aux Marquises" de Jacques Brel (Atuona, Hiva Oa, Marquises)

Voici une expression moderne de la reconnaissance des habitants de Hiva Oa à Jacques Brel. Pas de chance, le jour où j'ai photographié cette fresque, il y avait un tractopelle devant.

 

DSC_0910.JPG

DSC_0909.JPG