Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/08/2014

Le projet hawaien du Group 70 international remporte le concours d'architecture pour le Tahiti Mahana Beach

Le Pays a organisé en juin un grand concours d'architecture pour imaginer un futur complexe touristique à Punaauia, le Tahiti Mahana beach,  destiné à donner une nouvelle image du fenua et à attirer des centaines de milliers de touristes supplémentaires. Il faut savoir qu'actuellement, 160 000 touristes seulement  sont recensés chaque année en Polynésie française, contre 250 000 il y a une quinzaine d'années.

A la surprise générale, le projet hawaien du group 70 a remporté ce concours. Les 3 000 chambres d'hôtels et toutes les installations annexes coûteront la bagatelle de 210 milliards de francs pacifique (soit 2 milliards d'euros environ). Mais, personne ne sait encore qui osera financer ce projet. Le Pays n'en a pas les moyens et aucun investisseur étranger ne s'est manifesté.

Le jury de ce concours, composé essentiellement du président, Gaston Flosse, de plusieurs ministres et du maire de Punaauia, a mis sur la touche un projet français pas assez ambitieux à son goût mais surtout un projet chinois de grande envergure, qui était financé par leurs promoteurs (sans un sou du Pays), avec à la clé 500 000 touristes chinois garantis à l'année.

Tout le monde se demande quelle mouche a piqué le jury  pour rejeter le projet chinois, qui a lui seul pouvait sortir le fenua de la crise économique majeure qui dure depuis 10 ans. Peut-être en saurons nous plus à la rentrée. Deux autres grands projets de ce type sont également envisagés à Atimaono (près de Papara, à côté de la Presqu'île de Tahiti) et sur les ruines du Club Med à Moorea. En attendant voici le projet hawaien retenu et le projet chinois rejeté pour le Tahiti Mahana beach.

Pour attirer les touristes, il faudra plus qu'un complexe touristique copié sur Waikiki (Hawaii) ou Dubaï. La question du volet aérien, avec de nouvelles lignes internationales et une baisse globale des tarifs, n'a pas encore été détaillé. C'est pourtant le coeur du problème.

 

 

Les commentaires sont fermés.