Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2014

Une semaine de pluies diluviennes

Les 10 derniers jours, le ciel nous est tombé sur la tête. Des records ont été battus avec par exemple 700 mm de précipitations en 4 jours à Arue et 250 mm en 24h à Hitiaa, soit entre 2 à 3 fois le niveau  attendu en février. Nous avons vécu deux journée de pluies fortes quasi continues, entraînant des éboulements et des glissements de terrain à Tahiti et Moorea. Heureusement, aucun mort n'est à déplorer.

La saison des pluies avait été jusque-là beaucoup trop sèche, avec quelques averses courtes dans la journée, qui étaient complètement oubliées en moins d'une heure, tant le soleil rayonnait avec des températures entre 31 et 33°C.

Quand j'évoquais des risques de sécheresse, les Polynésiens me répondaient invariablement : "ne t'inquiète pas, ça va venir". Et le festival a bien eu lieu, particulièrement  cette semaine, avec pour conséquence, un lagon marron, envahi par l'eau boueuse des montagnes, et de l'eau chocolat au robinet dans ma commune (l'eau potable n'est pas distribuée partout à Tahiti). Dieu merci, nous n'avons pas reçu de rochers sur la tête.

Pour ceux qui veulent comprendre les raisons qui ont causé ce phénomène pluvieux, voici les explications de Météo France :

"C'est lié à la rencontre entre un alizé d’est, dirigé sur une grande moitié Est du pays par l’anticyclone de l’île de Pâques, et de l’air très chaud, très humide, arrivant par le nord ouest vers la Société puis les Australes, véhiculé par une zone de basses pressions, très étendue vers les Cook et les Samoa. Ce dispositif est bien en place le 8 février et reste ensuite bloqué plusieurs jours sur l’axe Société Australes de l’ouest (globalement le 150ème W) qui devient comme un « entonnoir » où vont s’engouffrer de façon ininterrompue, les masses d’air chaud et très humides. Les précipitations deviennent alors répétées et très intenses sur la Société, entrecoupées de périodes d’accalmie."

La marina Taina a perdu ses couleurs turquoises, le lagon est marron, le ciel bien gris et les maisons-pirogues sont désertes.

DSC_8745.JPG

 

Les nuages bas cachent la montagne

DSC_8755.JPG

Plage PK 18 vide

DSC_8270.JPG

Eau chocolat au robinet

DSC_8663.JPG

 

 

Les commentaires sont fermés.