Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/06/2013

Laurent Peretti, élève de CM2 de Tubuai, a fait voter son projet de loi au Parlement des enfants

935210_580805081942490_2081641237_n[1].jpg

Ce week-end, vous avez peut-être furtivement aperçu lors du reportage télé sur le Parlement des enfants, un jeune garçon habillé d'une chemise tahitienne à manche longue et portant une couronne de de tête fleurie, debout à côté du président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, levant les bras en signe de victoire (photo ci-dessus). Il s'agit de l'élève de la classe de de CM2 Anani du Groupe scolaire primaire Teina-Mahu à Tubuai (Iles australes, Polynésie française), Laurent Peretti, qui a fait adopter son projet de loi " visant à prévenir les faits de violence et de discrimination au sein des établissements scolaires et à aider les élèves qui en sont victimes", avec 269 voix, samedi 8 juin.

Cette initiative montre bien qu'en Polynésie française comme en métropole, la violence gangrène de plus en plus la société et touche aussi les enfants. Bien que la population soit très accueillante, comme le veut la tradition, la pauvreté, l'alcoolisme et le paka (marijuana locale) font des ravages. Il suffit de lire la rubrique faits-divers et les compte-rendus du tribunal, dans la Dépêche pour s'en apercevoir. Voilà, à Tahiti, la vie est belle pour beaucoup mais pour un quart de la population qui vit en-dessous du seuil de pauvreté, la réalité est toute autre. Tahiti est assurément un paradis pour touristes et popa'a expatriés, mais elle peut-être aussi un enfer pour,des  enfants maltraités voire martyrisés. Il s 'agit comme en France d'exactions d'une extrême minorité, mais ça existe, personne ne peut le nier, et ce projet de loi vient d'une certaine façon appuyer sur un point douloureux au fenua.

Mais cette victoire est aussi une bonne nouvelle car elle prouve que ces enfants, originaires d'une petite île de Polynésie française, située à 640 km au sud de Tahiti, ont su porter avec conviction leurs idées jusque dans l'enceinte de l'Assemblée nationale. Cette élève est le beau symbole d'une jeunesse conquérante, motivée, qui n'a peur de rien pour réussir, à l'instar de ces centaines d'étudiants polynésiens qui émigrent en France pendant quelques années pour décrocher un master, faire une grande école de commerce ou de médecine.

Pour découvrir l'île de Tubuai, allez lire sa page Wikepedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tubuai

Ci-dessous la vidéo des délégués juniors présentent les propositions de loi (intervention du délégué polynésien à 11'20)

Commentaires

Super sympa ce site. Je partage

Écrit par : univ-bluetooth.fr | 10/04/2014

Mauruuru roa (merci beaucoup)
Cyril

Écrit par : cyril | 10/04/2014

Les commentaires sont fermés.