Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/05/2013

A la découverte de Hiva Oa (Marquises)

J'ai passé trois jours à Hiva Oa en janvier 2013. Je n'ai que survoler cette île mais j'en ai ramené quelques reportages photos, qui je l'espère vous feront découvrir une autre Polynésie... Attention : je n'ai pas pu visiter le centre culturel Gauguin, ni vu l'avion restauré de Jacques Brel. Mais, c'était quand même une sacrée découverte. Voici les présentations écrits par des sites touristiques de référence.

hiva-oa[1].jpg

 

"Avec ses 330 km² et ses quelques 2 375 habitants, Hiva Oa est une magnifique île surmontée d’une chaine montagneuse dominée par le mont Tekao qui culmine à 1224 mètres d’altitude. A pied ou à cheval, l’histoire de l’île est visible partout, que ce soit dans la vallée de Taaoa où se trouve le marae Tupeke ou dans les baies profondes qui cisaillent l’île de part en part. L’île est protégée par le plus grand tiki de Polynésie, étrange statue qui veille sur les marae, les vallées sacrées et autres héritages culturelle de l’île. Remplie de spiritualité, Hiva Oa offre une atmosphère étrange. Le temps semble y être figé particulièrement lorsque l’on fait face à son église du Sacré Cœur, édifice installé sur l’île depuis plus de 200 ans. Hiva Oa a été rendue célèbre depuis de nombreuses années lorsque les artistes Paul Gauguin et Jacques Brel ont décidé d’y être enterrés respectivement en 1903 et 1978. C’est dans la commune d’Atuona que les stèles de ces deux regrettés sont installées. Aujourd’hui ces monuments sont devenus de vrais sites de pèlerinage contemplé par les visiteurs du monde entier. Un centre culturel a également été érigé en l’honneur du peintre Gauguin et les amoureux de son œuvre ne manqueront pas de le visiter. Vous pourrez ainsi découvrir que celui-ci avait semble-t-il raison lorsqu’il expliquait qu’il fuyait le monde pour atteindre l’art… à Hiva Oa, il semble l’avoir enfin atteint. A Hiva Oa, comme dans le reste des Marquises, c’est la nature qui semble avoir accordé à l’homme une petite place pour vivre et non l’inverse. (source : http://www.letahititraveler.com/guide-des-iles/marquises/...)"

 

Présentation de Tahiti Tourisme

"Dans ces îles où la solitude est totale j'ai trouvé une sorte de paix", écrivait Jacques Brel, qui passa les dernières années de sa vie à Atuona, sur Hiva Oa. Mis à nu sur l'océan, "le jardin des Marquises", qui ne dispose pas de récif, offre les rivages de ses terres fertiles aux assauts des vagues et des courants d'une mer déchaînée, dont on ne voit ni le fond, ni les nuances colorées. C'est dans cette vaste étendue obscure que plongent les falaises tranchantes qui entourent les montagnes imposantes de Hiva Oa, où se trouve haut perché, dans une grappe de nuages, le minuscule terrain d'atterrissage. Cette terre froissée, à la beauté vierge à peine effleurée par le 20ème siècle, raconte partout la longue et passionnante histoire marquisienne, que l'on découvre en flânant parmi les bananiers et les papayers, à la rencontre des vallées secrètes. C'est dans la baie de Puamau que l'on a découvert le plus grand tiki de Polynésie, étranges statues aux pieds desquelles des galets parlent le langage des temps ancestraux. Le site de la vallée de Taaoa, comme celui de Hanaui, Hanapeteo ou Hanatekua, compte des milliers d'anciens lieux de cultes, les mea'e, surgis de nulle part parmi les blocs de lave. L'île de Gauguin ("coquin" disaient les missionnaires) a conservé son caractère sauvage et le rythme tranquille des activités traditionnelles qui séduisirent le peintre, venu lui aussi terminer ses jours à Hiva Oa. Marcher sur ses traces, c'est bien sûr visiter le musée comportant plusieurs copies de ses oeuvres et passer par la "Maison du Jouir", qui l'abrita pendant son séjour, mais c'est surtout goûter à l'hospitalité des marquisiens, qui vous saluent d'un "Kaoha nui" ("bonjour").

  1. 320 km² de montagnes luxuriantes : tranchées de magnifiques vallées où galopent des chevaux.
  2. Un site de pélerinage : pour se recueillir sur les tombes du peintre Paul Gauguin et du chanteur Jacques Brel, dans le vieux cimetière marin de Atuona.
  3. Le musée Gauguin : lieu de création artistique et d'échanges culturels, il présente une exposition des oeuvres du peintre.
  4. Des pistes de montagne abritant d'immenses ensembles archéologiques : lieux chargés d'histoire où veillent les plus grands "tiki" de Polynésie. Le site exceptionnel de Puamau mérite le détour.
  5. Un vivier d'artistes sculpteurs : tatoueurs, artisans, chanteurs et danseurs.

Situation géographique : à environ 1 500 km au nord-est de Tahiti. Superficie : 320 km². Mont le plus haut : Mont Temetiu (1 276 m). Nombre d'habitants : 2 310.

(source Tahiti tourisme)

Les commentaires sont fermés.