Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/02/2013

Vente de "uru" et mangues sur le bord de la route

Le long de la route de ceinture, on peut acheter des fruits et légumes sur des stands. Ici, il s'agit de uru (fruit de l'arbre à pain, un féculent) et de mangues, au pk 23,6. La plupart du temps, des adultes (ou des enfants le week-end) s'en occupent, mais il arrive souvent qu'il soit désert. On se sert, on laisse le billet de 500 Fcfp ou quelques pièces.

En ces temps de crise et sachant que l'allocation chomage n'existe pas ici, ce type de ventes permet à des familles de survivre, en attendant des jours meilleurs. D'autres familles qui travaillent mais gagnent le SMIG arrondissent les fins de mois (ici seuls les fonctionnaires locaux et expatriés ont des salaires indexés, qui permettent de faire face au coût exorbitant de la vie). 

En Polynésie française, près de 25 % de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté (fixé à 50 000 Fcfp, soit 400 euros). Ces stands sont malheureusement de plus en plus nombreux en ce moment.

A noter également que d'autres personnes déposent carrément des fruits en bord de route et les laissent gratuitement à disposition des passants. Pendant la saison des pluies, la production des arbres est tellement incroyable que, même quand on a donné des fruits à ses voisins et ses amis, il en reste encore. Plutôt que de gâcher, certains préfèrent les offrir ainsi. Ainsi va la vie au fenua

P2020028.JPGP2020026.JPG

Les commentaires sont fermés.