Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/01/2013

"La pluie, c'est la vie !"

Ce matin, en conduisant ma fille cadette à l'école, je l'écoutais chanter à tue tête le titre culte de Gilbert Montagné, « Sous les sunlights des tropiques », et en regardant le ciel gris et bas, qui cache la montagne, je me demandais : mais ou est donc passé le soleil ?

Depuis début décembre, une saison des pluies bien plus forte que l'année dernière mais sans être exceptionnelle, a pris ses quartiers et arrose avec une grande régularité la verte Tahiti. Il en faut de l'eau pour que la flore magnifique se développe. Et, quand nous Européens assimilons la pluie à une gêne et un risque de prendre froid, ici les Polynésiens voient ce phénomène comme une bonté de Dieu. Une fois, je lance un petite vanne métropolitaine à un de mes collègues qui arrive au bureau :

- Alors tu nous amène la pluie !

Il me répond tac au tac :

- Mais, non, je t'apporte la vie.
Et oui, ce n'est pas pour rien si la saison humide est également appelée « la saison de l'abondance » et que la levée des pléiades, fin novembre, (début de la saison des pluies) est l'occasion d'organiser des réjouissances et de remercier le ciel. La saison humide est abondante, car les arbres donnent plus de fruits et que les poissons sont plus nombreux et plus faciles à pêcher qu'en saison sèche. Ainsi, tout le monde peut manger à sa fin. Récemment aux Marquises, notre guide nous expliquait que la grande crainte des anciens était la sécheresse, avec tous les risques de famine que cela engendrait. Quand cela arrivait, les tribus des différentes vallées se réunissaient au marae et organisaient des cérémonies rituelles pour implorer les Dieux. Ce peuple polynésien, qui a su vivre sans l'aide de quiconque pendant des siècles  n'oublie pas encore aujourd'hui, malgré la société de consommation, le secret de sa prospérité ancestrale : la pluie !

Les commentaires sont fermés.